L’esclave des temps modernes a ses nouvelles chaînes, celles de sa télé.
Et quand il s’en échappe c’est pour s’empêtrer dans la toile de l’araignée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.