Je suis toujours à l’affut de bonnes pratique politique et de voir en quoi elles permettent de réduire le fossé entre nous, simples citoyens et le monde des politiques, ces personnes qui font carrière dans les arcanes du pouvoir.

En ce mois de décembre 2016, j’ai été intéressé par le pact d’excellence, projet de réforme de l’enseignement dans la partie francophone de Belgique (la fédération Wallonie-Bruxelles). Du moins, par le message qui en est diffusé à ce moment (car en relisant et amendant ce post huit mois plus tard, il semble que la réalité ne soit pas aussi brillante, mais doit-on s’en étonner?)

Indépendamment du contenu de ce projet, c’est bien plus la manière de l’élaborer qui est remarquable. Et que cela soit vrai ou faux m’importe peu. Ce qui me parait intéressant ce sont les leviers, les logiques qui sont évoquées et qui me paraissent aller dans le bon sens.

Tout d’abord, elle a impliqué tous les acteurs de terrain, enseignants, associations de parents, directeurs d’établissement,.. Un projet qui n’est pas le produit de l’élucubration de cabinettards ou le fantasme de quelque politicien en mal de laisser sa trace.

Autre aspect intéressant, l’échelle de temps. Le projet n’est pas ficelé pour être contenu dans l’unité de temps polique qu’est une législature. Non, ici, c’est le fruit de plusieurs années de travail avec les nombreux représentants des acteurs, le tout piloté par l’administration plutôt que le cabinet. Résultat, un projet dans la durée qui prend en compte l’avis de la société, de ses acteurs.

On voudrait vraiment que nos politiques s’inspirent de cet exemple pour faire évoluer notre pays. La rupture entre population et politique serait alors un peu moins nette.

Mais cela nécessite que nos représentants puissent faire abstraction de leur ego et surtout de leurs agendas personnels.

Pas une mince affaire, mais manifestement, possible.

On pourrait alors penser à un pacte d’excellence entre nos gouvernants et nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.