Quand le dévouement aide les structures dysfonctionnelles à survivre

L’impact des super héros de nos organisations qui obtiennent des décisions dans des délais incroyables, en dépit des délais de procédure administratives peut s’avérer plus pernicieux qu’il n’y parait.

Vous les avez sans doute déjà vus. Peut-être même en êtes vous un.e. Vous les reconnaîtrez aisément. Ils sont généralement très motivés, engagés dans leur fonction. Vous la croiserez marchant d’un pas rapide d’un bureau à l’autre. vous le verrez pendu au téléphone pour débloquer un dossier. Alors que la dead line approche, ils accompliront des miracles, elles obtiendront les signatures qui manquent. Ils n’hésiteront pas à prendre leur voiture pour porter eux-mêmes les documents et gagner ainsi le délai de la poste.

Dans les organisations de type bureaucratique, les procédures sont souvent complexes et longues. Délégation, contrôle et contrôle du contrôle transforme un achat qui ailleurs se résumerait à un email en parcours du combattant.

Dans les administrations publiques, le principe de l’annualité du budget favorise en fin d’année l’apparition des super héros. Celles et ceux qui parviendront à attribuer le marché que l’on n’espérait plus.

Mais il n’y a pas que dans les administrations publiques. Le privé n’est pas épargné. La paperasse s’est faite plus discrète avec la digitalisation mais continue de marquer les passages obligés, les instants de gloire des petits chefs dont on attend qu’il inscrivent leur paraphe en bas du document ou cliquent sur le bouton “pour accord”.

Les super héros sont celles et ceux qui par leur dévouement, leur débrouillardise parfois, arrivent à raccourcir les délais de procédure, connaissent les bonnes personnes qui les aideront à finaliser la décision dans les temps.

Et l’admiration que nous leur portons est justifiée. Ces super héros font des miracles. Sans elles, sans eux, le système ne fonctionnerait pas …

… et c’est là que le bât blesse!

En agissant de la sorte, les super héros maintiennent le système dysfonctionnel en état de marche. Ils masquent les blocages, dissolvent les délais rédhibitoires. Ce faisant, ils deviennent le symptôme de processus métier devenus inadaptés, de structures de décision paralysantes.

Le syndrome du super héros peut être défini comme l’effet inhibant des “exploits” d’un certain nombre de personnes dévouées sur toute vélléité d’améliorer du système organisationnel et des processus métier.

Les initiatives extraordinaires des super héros des organisations deviennent ainsi des actions nécessaires à la squrvie du système.

Et chez vous ? Dans votre organisation ? Combien de super héros comptez-vous ?

(lire aussi le syndrome du poisson plat)

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.