Sur le groupe Facebook PNListe que j'administre, j'avais posé la question:

La PNL vous aide-t-elle à vous choisir des bonnes résolutions ? Quelles distinctions entre celles que vous tiendrez et les autres?

J'ai obtenu un ensemble de réactions qui ont nourri ma réflexion.

J'ai eu envie de partager mes réflexions avec mes lunettes de PNListe.

Une nominalisation

Note PNL: une nominalisation est un nom qui masque un processus

"Résolution de début d'année" est une belle nominalisation et qui plus est très chargée en croyances, principalement négatives alors qu’elles sont à la base positive.

La dimension stratégie (ou processus)

- si j’observe dans la dimension « stratégie »: j’y détecte immédiatement un déclencheur (le début d’année) et le processus que masque la nominalisation « résolution ».

Deux processus pour le prix d'un

résolution: un processus qui en forme deux:

-évaluation: faire le point sur ce que je vis, détecter mes insatisfactions et en quoi je veux m’en écarter

-décision: espérer/désirer/avoir envie de quelque chose de différent, principalement une action de ma part avec une dimension de répétition (une nouvelle habitude)

Rien de tel qu'un bon déclencheur

Dans l’accompagnement du changement, il est intéressant de disposer d’un déclencheur identifié pour y « accrocher » une nouvelle stratégie/action. ça c’est « check! » j’en ai un avec le début d’année.

Je peux ensuite m’emparer de l’évaluation et faire de ce moment si conventionnel, si suranné, un vrai moment de réflexion, profonde, intense, personnelle: suis-je sur le chemin qui me convient, pourrais-je faire quelque chose d’autre oui de plus pour augmenter ma satisfaction ?

Si émerge un « oui » alors je passe à la stratégie suivante qui peut se décomposer en deux stratégies: définition d’un objectif et stratégie de mise en mouvement (ou motivation ou engagement).

Pour la définition de l’objectif, vous savez déjà

Pour la mise en mouvement, je pense au fameux « go for it » de Bandler ou à la stratégie de Tony Robbins (rendre l’actuel très désagréable et enluminer l’état désiré).